Résultats de la 22ème édition du Baromètre AmCham-Bain
6 mesures pour favoriser la diversité ethnique et sociale en entreprise
À la recherche des licornes européennes, l'AmCham France sur B SMART
Spéciale élection américaine

avril 4, 2022

Mobilisée à l’occasion de l’élection présidentielle 2022, la Chambre de Commerce Américaine en France (AmCham) entend présenter des leviers d’action concrets et actionnables aux candidats afin de promouvoir toujours plus l’attractivité de la France.

Si les investisseurs américains se montrent optimistes quant à la reprise de leurs activités en France (cf. Baromètre AmCham-Bain 2022), et ce malgré le contexte de sortie de crise, il n’en reste pas moins qu’un certain nombre de leviers pourraient être actionnés afin de capitaliser sur cette dynamique positive, et ce particulièrement dans le contexte économique et géopolitique très tendu auquel nous faisons collectivement face.

Ainsi, l’AmCham présente ses 5 propositions :

1. Simplifier la fiscalité et améliorer la compétitivité fiscale.

2. Faciliter les investissements étrangers par la consolidation d’une dynamique d’harmonisation réglementaire et législative entre la France et l’Union Européenne et poursuivre les démarches de simplification administrative.

3. Renforcer la chaîne de valeur par la réindustrialisation.

4. Instaurer un mécanisme de transfert des données transatlantique.

5. Poursuivre l’inclusion des entreprises étrangères dans la gouvernance des politiques industrielles.

février 17, 2022

L’AmCham et le cabinet de conseil Bain & Company publient aujourd’hui la 22ème édition du Baromètre AmCham-Bain, qui mesure chaque année le moral des investisseurs américains en France et leur perception de l’attractivité de la France et de son environnement économique.

6 chiffres clés méritent d’être mis en avant cette année :

1. Le NPS® (Net Promoter Score) de la France gagne 19 points et atteint son score le plus haut depuis 2008 en s’établissant à -1 %.
2. Environ 74 % des investisseurs américains anticipent une évolution positive du contexte économique en France dans les 2-3 prochaines années (contre 40 % l’année dernière).
3. La France perd 4 places en termes de disponibilité de la main d’œuvre, une attente importante des investisseurs.
4. 59 % des investisseurs estiment que leur entreprise a retrouvé son niveau d’activité économique d’avant-crise (54 % des investisseurs estiment que l’impact de la crise sera neutre).
5. Plus de la moitié des répondants (57 %) perçoit les mesures de soutien aux entreprises mises en place par l’État comme plus compétitives que celles des autres pays européens, notamment la mise en place du pass sanitaire.
6. 57 % des répondants estiment que l’hybridation du travail a eu un impact positif sur la performance des entreprises (le télétravail a augmenté dans 67 % des cas).

La résilience du modèle français pendant la crise sanitaire et la reprise de l’activité génèrent chez les investisseurs américains un net regain d’optimisme et de confiance.

décembre 14, 2021

À l’occasion du vingtième anniversaire de l’entrée de la Chine dans l'OMC et dans un contexte diplomatique tendu, l’AmCham France, en collaboration avec HEC Paris, publie son nouveau Livre Blanc : “Chine-États-Unis : le grand découplage, notre nouvelle réalité ?”. Cet ouvrage, fruit d'un travail piloté par Jeremy Ghez (Professeur associé d’économie et de relations internationales, HEC) met notamment en avant la probabilité d’une « mondialisation fragmentée » qui interroge sur les mutations éventuelles des rapports de forces entre grandes puissances mondiales, et leurs conséquences sur les entreprises et les politiques publiques.

octobre 14, 2021

Dans un contexte de reprise économique, l’AmCham France, Business France et l’Ambassade des Etats-Unis en France ont réuni le 14 octobre, à l’Hôtel de Talleyrand, les dirigeants des entreprises françaises et américaines pour échanger sur les investissements américains dans les territoires et la transition écologique comme vecteur d’attractivité pour la France et l’Europe.
Pour cette troisième édition, nous avons pu compter sur la mobilisation exceptionnelle de:
• John Kerry, Envoyé Spécial du Président pour le Climat
• Franck Riester, Ministre délégué, chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité
• Erin Kotheimer, Conseillère Économique et Ministre Conseillère par intérim auprès de l’Ambassade des États-Unis en France

octobre 4, 2021

L’organisation du travail post-Covid-19 est confrontée à des mutations systémiques d'où émergent de nouveaux enjeux managériaux et économiques dont la France doit se saisir pour encore renforcer son attractivité, alors que nombre de ses voisins sont déjà en mouvement. Les récentes déclarations de la Ministre du Travail, Elisabeth Borne, concernant les règles applicables en matière de télétravail fixent un cadre clair et donnent la main aux entreprises pour définir leurs propres règles en matière de télétravail en concertation avec les représentants du personnel. C'est dans ce sens que l'AmCham France publie ses propositions pour capitaliser sur les évolutions promues par la crise afin d'en faire un atout pour l'attractivité de la France. Après plus de 6 mois de travaux et de réflexion, les entreprises membres de l’AmCham souhaitent interpeler les pouvoirs publics et les entreprises au travers de 7 propositions.

Contact

Zahira Benabdallah

zahira.benabdallah@amchamfrance.org
+33 6 43 95 23 52

AmCham France
77, rue de Miromesnil,
75008 Paris
France