suivez-nous

L’AmCham lance son nouveau livre blanc sur les smart cities

November 20, 2019

L’AmCham France a présenté les recommandations de son nouveau livre blanc intitulé « Human Cities : Pour en finir avec les ‘smart’ cities » le 19 novembre 2019 aux Magasins Généraux de BETC à Pantin.

Un lieu emblématique du Grand Paris, qui reflète l’importance de repenser la ville.

Près de 100 personnes ont participé au débat visant à repenser la place de l’humain dans le développement de la ville intelligente. Parmi les invités étaient présents des responsables de grandes entreprises telles que Nike, Orange, Ipsos, 3M ainsi que des cabinets d’avocats et des décideurs publics.

« Les entreprises ont, aujourd’hui, un rôle croissant à jouer au service de l’intérêt général, » a souligné Jérémie Gallon, Directeur général de l’AmCham France.

Le groupe de travail de l’AmCham France sur les smart cities a concentré ses travaux autour de la gouvernance des villes de demain, qui suppose d’y associer les citoyens, les pouvoirs publics ainsi que les entreprises productrices de solutions.

« Nous ne cherchons pas à poser un diagnostic sur la smart city mais à proposer des recommandations concrètes permettant, notamment, de remettre l’habitant au centre du jeu plutôt que les services, » a indiqué Philippe Dumont, co-Président du rapport et Directeur Général de Prevision.IO.

Il est donc fondamental de replacer l’humain au cœur de la ville en s’appuyant sur les besoins des habitants.

« La question de la ville est importante. Être ‘smart’ n’est pas son objet, » a rétorqué l’architecte Roland Castro, auteur de « du Grand Paris à Paris en Grand », lors du débat modéré par Patrick Le Galès, Doyen de l’Ecole urbaine de Sciences Po Paris.

C’est en ce sens que ce livre blanc de l’AmCham France interroge ce que signifie être « smart » pour une ville afin de mieux souligner l’acuité et la complexité du sujet.

Des entreprises françaises et américaines, pionnières de la smart city, telles que Cisco, Ipsos, BNP Paribas, Nike, 3M, Oracle, Dow, Otis, Fahrenheit 212 et Honeywell, ont contribué à ce livre blanc.

Le panel a également mis en avant les perspectives d’Yves Bardon, co-Président du groupe de travail de l’AmCham sur les smart cities et Directeur de la Prospective chez Ipsos, René Thomas-Nelson, Directeur de l’innovation et de la stratégie chez Fahrenheit 212 de Capgemini Invent, et Ivan Itzkovitch, Conseiller Métropolitain à la Métropole du Grand Paris.

« Les acteurs publics prévoient des règles de l’aménagement du territoire qui s’adaptent à l’intelligence des gens. Les gens sont intelligents avant les villes, » a déclaré ce dernier.

Le rapport de l’AmCham France fait émerger des recommandations innovantes et concrètes relatives aux développements des smart cities au travers de retours d’expérience d’entreprises membres de l’AmCham France, ainsi que les conseils et points de vue de décideurs publics et d’experts de la société civile et du monde académique.

Trois axes principaux de réflexion ont été identifiés concernant les dynamiques contemporaines et le développement des smart cities, notamment :

  1. capitaliser sur l’existant ;
  2. replacer l’humain au cœur du projet ;
  3. optimiser la gouvernance.

Les réflexions et recommandations développées dans « Human Cities : Pour en finir avec les ‘smart’ cities » dessinent un modèle de ville intelligente qui se singularise par l’importance donnée au développement d’une gouvernance inclusive, à la participation citoyenne, et à l’adaptation du cadre réglementaire aux innovations.

Un des défis sera, à cet égard, de favoriser l’émergence d’un nouveau modèle français, voire européen, de smart cities.